Libertés publiques
La France et le terrorisme islamiste : l’erreur des politiques
Christian PATUREL

- Modifié le 5 février 2017

« Rien n’est plus dangereux que lorsque l’ignorance et l’intolérance sont armées de pouvoir »
- Voltaire

Mot de l’éditeur

L’État français, depuis 40 ans, mène une guerre impitoyable contre des religions minoritaires et des mouvements pacifiques. Tous les gouvernements qui se sont succédés durant cette période ont poursuivi cette politique « anti sectes » inutile, irréaliste et discriminatoire.

Dans le même temps, en toute tranquillité et impunité, le djihadisme grandit à l’intérieur de nos frontières, s’organise, établit des liens avec l’étranger, s’arme, phagocyte de nombreuses mosquées, répand un message de haine, prépare et exécute des attentats.

Les pouvoirs publics, absorbés par leur chasse aux sectes, occultent totalement le danger du terrorisme islamiste.

Le 7 janvier 2015, le réveil est brutal. La France et son peuple découvrent que « l’épouvantail sectes » décrit par les commissions parlementaires, les politiciens, la Miviludes, l’Unadfi, les médias... est sans rapport avec le véritable péril et qu’ils ont été maintenus dans l’ignorance la plus complète.

À qui imputer ce fiasco et les drames qui affligent la France depuis 2015 ?

Quelle est la part de responsabilité des différents acteurs ?

Comment se fait-il que malgré l’alternance du pouvoir tous les gouvernements aient été atteints de la même cécité ?

Qui assure cette unité de pensée et d’action depuis 40 ans ?

Ce livre répond à ces questions.

Voir la recension de l’Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité.

L’auteur

Christian PATUREL, avocat spécialisé dans les libertés publiques à la retraite, a défendu pendant des années les droits des minorités spirituelles, en particulier ceux des témoins de Jéhovah. Son analyse de juriste expérimenté sur l’actualité et l’évolution des libertés publiques peut encore être appréciée sur son blog.

Sommaire

Préface : « Vingt ans après »

Introduction

PREMIÈRE PARTIE
La France : une politique anti secte désastreuse

1) 1974-1995 Le mouvement anti sectes se structure : le choix des cibles interpelle

2) À partir de 1996, la lutte contre les sectes relève de la politique de l’État

3) La politique anti sectes de la France : vers un fiasco et des drames

DEUXIÈME PARTIE
Bilan et propositions

1 - Bilan de cette « erreur de cible »

2 - Quelques pistes aux fins de gérer au mieux la présente situation

1) Mesures immédiates

2) Mesures à terme

En guise de conclusion : Le Droit de savoir

Cet ouvrage est disponible sur Lulu.com, Amazon.fr, la FNAC.com et autre plateformes d’e-books...

Références :

ARAMIS, Labouheyre (Landes), 162 p., 2016

ARAMIS (association loi 1901)
Rue Ménard Darriet
40210 Labouheyre

ISBN : 978-2-9558811-0-1 (édition française par ARAMIS)

978-1-326799564 (édition internationale par Lulu.com)