Sociologie
Pluralisme religieux et citoyenneté
Micheline MILOT, Philippe PORTIER, Jean-Paul WILLAIME

- Modifié le 13 mai 2015

Mot de l’éditeur

On considère souvent que la citoyenneté et la religion sont, l’une vis-à-vis de l’autre, dans un rapport d’incompatibilité. Enfermant les individus dans un système d’allégeance particulière, les appartenances confessionnelles feraient obstacle à la construction d’un vivre ensemble universalisant. Cette croyance alimente encore tout un courant d’études philosophiques inspiré notamment par les Lumières françaises.

Fondé sur une série d’enquêtes originales, menées dans plusieurs démocraties stabilisées, cet ouvrage propose une autre analyse. Il montre que la religion, si l’on excepte du moins ses formes radicales, contribue grandement, dans la situation contemporaine, à la production de la cohésion sociale et politique.

L’enquête s’organise en deux temps.

Elle montre d’abord que les religions, par les valeurs qu’elles diffusent et les activités qu’elles organisent, contribuent à l’intégration de leurs membres dans les sociétés auxquels ils appartiennent. Elle souligne ensuite que les États, confrontés aujourd’hui à une certaine « impotence symbolique et matérielle », entretiennent de plus en plus volontiers avec elles, sous diverses formes, des relations de coopération institutionnalisée.

Les directeurs de publication

Micheline MILOT est professeur de sociologie à l’université du Québec à Montréal.

Philippe PORTIER est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Paris-Sorbonne), directeur du groupe Sociétés, Religions, Laïcités (EPHE-CNRS).

Jean-Paul WILLAIME est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (GSRL), directeur de l’Institut européen en sciences des religions (EPHE-IESR).

Sommaire

Présentation
Micheline MILOT

Introduction
Jean-Paul WILLAIME

PREMIÈRE PARTIE

Églises et constitution de l’éthique démocratique

Pluralisme religieux et citoyenneté multidiniste :
essai d’analyse comparative dans l’Union européenne
Kristoff TALIN

Pluralité religieuse et modes de reconnaissance de l’altérité
Anne-Sophie LAMINE

Le Grand Ensemble de Poissy-Beauregard :
des religieux dans la cité entre visibilité et discrétion
Brigitte BLEUZEN

Le protestantisme évangélique ou le creuset d’une citoyenneté
impliquant le pluralisme religieux
Thibaud PIERRE-LOUIS LAVIGNE

La distinction sociocognitive et normative entre bonne
et mauvaise religion en contexte européen : les cas de l’islam et du bouddhisme
Raphaël LIOGIER

Les « sectes » : une entrave à la citoyenneté ?
Politiques européennes et états-uniennes
Nathalie LUCA

SECONDE PARTIE

États et régulation de l’espace religieux

Pluralité religieuse et citoyenneté en France et en Allemagne
Jean-Paul WILLAIME

Sécularisation et recomposition des identités en Allemagne de l’Est :
le cas de la Jugendweihe
Marina CHAULIAC

Témoins de Jéhovah et Soka Gakkai en France et en Italie :
deux façons d’aborder les nouveaux mouvements religieux
Sabrina PASTORELLI

L’Espagne, une nation civique ?
L’intégration de la minorité juive à la communauté citoyenne et nationale
Claude PROESCHEL

Le système scolaire anglais entre judéo-christianisme, laïcité et multiculturalisme
Christopher SINCLAIR

Le Statut Quo comme cadre dynamique de la laïcité : l’exemple d’Israël
Sébastien TANK-STORPER

Pourquoi facultatif ? Le projet de mariage civil, Liban, 1998
Aïda KANAFANI-ZAHAR

Conclusion

« Modernités plurielles » ? Une approche longitudinale des modèles nationaux de régulation du croire dans les démocraties occidentales
Philippe PORTIER

Références :

Presses universitaires de Rennes, Rennes, 276 p., 2010

ISBN : 978-2-7535-973-3